Candidature de reroll - Nash

Aller en bas

Candidature de reroll - Nash

Message  Mouton le Mar 25 Sep - 14:43

Nom : Neraliel

Prénom : Nash

Âge : 15 ans

Race : Twi’lek

Appartenance : Jedi

Caractère : Nash est quelqu'un de froid en apparence, distant qui n'aime pas la compagnie des autres. Elle ne va pas laisser des personnes sans défense tout de même, elle fera vraiment le strict minimum si elle n'aime pas quelqu'un. Elle a l’esprit d’une survivante, elle n’a que cela en esprit qu’elle soit en plein Coruscante comme en pleine jungle. Elle est intelligente, mais pour elle, elle doit tout à son maître qui l’a formé dénigrant ses propres capacités. Elle suit son instinct au moindre doute, se laissant guider par la force qui lui permet de voir depuis le premier jour. Elle peut très bien être loyale, mais il est très difficile de gagner sa confiance. Elle voit en chaque personne qu’elle ne connaît pas très bien comme un danger potentiel que ce soit un Jedi, un pirate ou un politicien. Elle ne voit d’ailleurs pas tellement la différence. Quand elle doit se défendre ou attaquer pour sauver quelqu'un qu'elle juge le mériter, elle peut se montrer brutale n'hésitant pas à tuer un adversaire armé. Elle a un grand respect pour la vie animale, qu’elle juge aussi louable que les créatures dites intelligentes. Elle n'est pas tellement cultivée ayant appris la nature et la survie à la place des cours d'histoire ou de maintien. Elle n’est pas douée pour le mensonge préférant le silence, elle est assez franche, peut-être même un peu trop. Elle n'a pas tellement d'ambition à part celle de vivre, la richesse, les intérêts lui sont totalement étrangers. Elle sait lire et écrire, mais c’est loin d’être une passion, vu que cela n’a aucun intérêt pour survivre.

Description Physique : Pour son âge, Nash, est plutôt grande et massive ayant pendant la plupart de sa vie vécue dans la jungle. Comme tous ceux de sa race, les Twi’lek, Elle possède des lekus, ses tentacules qui partent de la tête et pas de cheveux. Elle a tout sinon d’une apparence humaine, une adolescente qui aurait eu une enfance difficile. Son visage ovale est difficile à discerner, à part qu’il est fin, elle n’est pas du genre à avoir une quelconque trace de graisse. Sa peau est claire et d’un bleu profond, mais maculée de petites blessures et cicatrices. Elle garde souvent ses propres sentiments pour elle gardant une apparence froide et distante. Elle ne semble pas très féminine lorsqu’elle se déplace en légèreté et discrétion, toujours en mode survie.

Nash porte assez souvent ce que l’on pourrait appeler des loques en tant que vêtements, et elle n’y prête pas attention. Il faut que cela soit pratique, c’est pour cela que pour la pratique du sabre, elle n’a jamais de manches. Elle porte en général un pagne fait de reste de tissu ou d'éléments naturels. Elle porte en permanence des bandages sur les mains en guise de gants et des chaussures sans talons évidemment avec quelques bandages sur les jambes. Ils sont plus esthétiques que pour guérir une blessure, mais c’est aussi une façon pratique d’en avoir toujours sur soi. Elle tient souvent à la main son sabre en toutes circonstances, peu encline à simplement le faire pendre à sa ceinture faite de briques et de broques.


Histoire :


Son peuple les Twi’lek vit sur une planète inhospitalière depuis plusieurs millénaires, un côté de cette planète reste toujours face au soleil et l’autre dans la nuit éternelle. Ils vivaient dans le système de Ryloth, sur la planète Ryloth entourée de cinq lunes. C’était sur cette planète qu’était née une petite fille de parents forts heureux, assez simple car tous deux paysans. Ils apprirent rapidement grâce à la campagne des tests des midichloriens pour trouver les prochains Jedis, que leur fille était sensible à la force. Les parents savaient ce que cela voulait dire, leur enfant leur serait arraché bientôt. Même si cela semblait difficile de prima bord, ils savaient que c'était pour le bien de tous, alors ils acceptèrent bien volontiers. Cependant, peu de temps après, un groupe de mercenaires arriva à enlever l'enfant. La chasse leur fut donnée rapidement, rechercher avec une prime pour cet odieux crime. Nash fut vendu comme esclave sur Boz Pity comme nombre de ceux de sa race. Elle commença à se faire élever dans sa prime enfance pour servir, mais fort heureusement pour elle, elle fut retrouvée par des chasseurs de primes, qui la ramenèrent à ses parents à l'âge de cinq ans. Le petit bout n’en ressortit guère traumatisé par cet événement tant elle avait été choyée. On la destinait à être une esclave, et en bas âge, on avait un traitement plutôt agréable. Les chasseurs de primes ne voulaient pas donner l’enfant au temple directement, ayant eu de mauvaises expériences par le passé avec les jedis. Ses parents ne représentaient pas grand-chose, tant elle les avait connus si peu de temps.

Cependant, deux jours plus tard, son sauvetage ne passa guère inaperçu, et un humain seul se présenta à leur ferme, sabre laser à la ceinture, comme un maître de l'ordre Jedi. Il leur indiqua qu'il était temps pour leur fille de partir pour le temple Jedi et commencer son chemin sur la voie de la force. Tout semblait plus que normal, et malgré la difficulté de l'avoir tout juste retrouvée, ils durent la laisser partir. Le départ se passa plutôt bien, elle était habituée à changer sans cesse du tuteur. Elle suivit donc cet humain pour sa nouvelle voie, qui allait la mener sur une toute nouvelle vie. Cependant, quelques jours plus tard, deux Jedis vinrent à leur tour venir chercher l’enfant pour la même raison. Un peu perdus, les parents leur dirent qu'un autre Jedi avait déjà fait la même chose, peu de temps de cela. Mais les deux Jedis leur répondirent que leur fille se ne trouvait pas au temple, qu’elle n’y était jamais arrivée et que personne d’autre n’avait été envoyé. Les parents pensèrent alors que quelqu’un avait enlevé leur fille à nouveau, ils étaient désespérés. Déjà que l’idée de se sacrifier pour la galaxie avait été difficile, mais finalement accepté, mais maintenant, on avait enlevé leur enfant pour la seconde fois. Les parents commençaient à se demander si tout n’aurait pas été plus simple si leur fille n’avait pas été si spéciale. Pour quelle raison l’avait-on enlevée ? Pourquoi elle en particulier ? Quel sort allait lui être réservé ?

Une enquête fut lancée, il fut rapidement trouvé mention d’un humain avec une jeune Twi’lek quittant la planète vers un système éloigné. Il fut très difficile dans des mondes peu regardants sur les passages de voyageurs et les lois en vigueur de trouver des indices. La trace du duo fut rapidement perdue au beau milieu de la galaxie. Tout ce qui fut découvert, c’était qu’ils se dirigeaient vers la bordure extérieure, mais cela couvrait un territoire énorme et l’ordre ne disposait pas des ressources nécessaires pour fouiller chaque planète potentielle. Ce maître Jedi pour avoir enlevé une enfant et avoir fui l’ordre et ses prérogatives fut renvoyé de l’ordre en son absence. Après plusieurs années de recherches infructueuses, la jeune Tiw’lek fut déclarée comme disparut et sans doute morte ou pire encore. L’ordre jedi s’excusa auprès des parents, qui commencèrent à accepter l’évidence, leur fille était morte sans avoir pu commencer à vivre.

Pendant ce temps-là, son maître, Alto Mayli, se présenta à Nash comme quelqu'un qui allait lui apprendre la voie de la force. Ce n'était pas un simple rapt d'un détraqué, mais un véritable maître Jedi. Cependant, au lieu de l'emmener au temple Jedi sur Odéron, elle se retrouva alors en pleine jungle inhospitalière loin de toute civilisation sur la planète Aris dans le système Albarrio au milieu de la bordure extérieure. Il y avait très peu de personnes vivantes dans ce monde à part quelques petites colonies. L'intérêt économique ou territorial était fort limité, c'était surtout un système de passage sur la route vers Relgim.

« Mais monsieur … je vais être la seule formée avec vous ? Et on va vivre où ? »

Alto lui expliqua alors qu'en effet, elle allait être la seule à être formée avec lui et dans la jungle. Pour devenir une bonne jedi forte et réfléchit, elle aurait besoin d'isolement pour méditer. Il lui dit également, qu'elle devait l'appeler maître, c'était son titre et sa fonction.

« Heu … oui heu … maitre … Mais … comment on va vivre dans un endroit pareil ? »

Demanda alors pas très rassurée la jeune Twi’lek. Elle avait beau regarder les arbres, la nature, cet environnement très humide. Elle avait une impression d’une chaleur étouffante, sur Ryloth il faisait également très chaud, mais c’était sec. Son maître répliqua qu’ils allaient vivre dans cette nature, qu’il allait l’aider et lui montrer que la nature avait tout à offrir pour vivre convenablement. La petite fille n’y croyait pas trop, mais elle se contenta de hocher la tête sans ajouter un seul mot. Il y avait plein de bruits étranges et inconnus dans cette jungle, elle n’était guère très rassurée. Elle regardait autour d’elle rapidement, elle avait été habituée à une vie simple, mais là, c’était vraiment peu agréable. Elle se rapprocha alors de son maître en cherchant à lui prendre la main. Il lui expliqua qu’elle n’avait rien à craindre, qu’il la protégerait et lui apprendrait tout ce dont elle aurait besoin de savoir.

Nash commença alors sa formation avec ce Jedi atypique, et n'en connaissant aucun autre véritablement, elle n’avait d’autre choix que de lui faire une confiance aveugle. Elle était fascinée par toutes les connaissances de cet homme, ce maître jedi. Il était là à chaque instant durant sa petite enfance, elle était bien incapable de se débrouiller à cinq ans dans la jungle. C'était loin d'être un conte de fées. La jungle était dangereuse que ce soit à cause des plantes vénéneuses, urticantes, des animaux sauvages qui n'auraient fait qu'une bouchée d'une enfant si jeune. Alto lui apprit alors les plantes à éviter, les autres qui pouvaient servir pour recueillir de l’eau, servir d’ustensile, comment faire un feu pour être tranquille la nuit. Il fallait toujours dormir en hauteur, le sol n’était guère conseillé entre les bestioles et autres insectes. Il était très présent pendant de nombreuses années, à lui faire, mais surtout à lui faire faire les choses. C’était en forgeant que l’on devenait forgeron. Les premiers temps dans la jungle, elle détestait cet endroit, elle demanda si on pouvait fabriquer une cabane, quelque chose, mais Alto lui expliquait qu’il fallait changer d’emplacement régulièrement. Elle se blessait de temps en temps, mais elle ne se plaignait pas. La vie dans la jungle, cet homme toujours à ses côtés, avait quelque chose de plaisant. Personne n’avait été à ses petits soins de cette façon. Il était comme un père pour la jeune fille, elle fut rapidement attachée à son maître. Elle était travailleuse ne rechignant pas à la tâche. Elle ne se plaignait pas sur son sort, elle comprenait bien la nécessité de chasser, faire de la récolte, préparer un camp de fortune. Ils partageaient tous deux la même vie difficile dans la jungle, comme un père et sa fille. Il se devait de la protéger à chaque instant, mais les années faisant, il était un peu plus éloigné, il voulait lui laisser une marge de manœuvre.

L’âge venant, Nash avait un besoin de liberté, de découverte, et son maitre avait bien senti la curiosité grandissante pour le monde qui l’entourait. Elle s’était faite à cette vie si particulière, être capable de se mouvoir rapidement dans un environnement forestier, elle commençait à être à l’aise dans sa nouvelle vie. Il y avait bien des moments où elle voudrait bien rencontrer d’autres personnes, mais avec l’activité intense nécessaire pour la vie de tous les jours et les apprentissages de la voie du jedi, elle n’avait que peu de temps à elle. Alto lui apprit alors la force, que tous les êtres vivants dans l'univers étaient reliés entre eux, que l'on pouvait agir sur eux grâce à la force. Elle devait croire en ses capacités, alors elle s’exerça dans divers exercices comme de la méditation, de la télékinésie utile comme faire passer une liane pendant la construction du camp. Tous les jours, elle devait utiliser la force, et petit à petit cela devint naturel et fort utile, tout était plus facile et cela ne fit que l'aider à mieux la maîtriser. C’était plus qu’un simple enseignement, mais une nécessité. Il se trouvait qu'Alto était un Jedi peu commun. Il lui enseigna un code du Jedi un peu plus léger que le code Jedi de base. Il voyait le Jedi plus libre de ses actes qu’une sorte de parangon de justice. Il lui expliqua par exemple qu’il n’y avait pas de bons ou de mauvais pouvoirs, seulement la façon de s’en servir. Alto partageait la philosophie des Jedis gris, malgré son appartenance à l’ordre Jedi. Du moins avant son acte de rapt sur Nash. Pourquoi se cachait-il ici ? Pourquoi faisait-il son enseignement ? Ces questions jusqu'à maintenant ne trouvèrent alors aucune réponse. On pourrait penser qu'elle n’était qu’un faire-valoir, un passe-temps ou alors qu’il avait comme espoir de former cette petite fille comme il l’entendait et pas dans la vision étriquée du temple Jedi.

« Oui maître, il n'y a pas de côté obscur ou lumineux, seulement la force. Il faut faire ce qui est nécessaire pour maintenir l’équilibre, car il n’y a pas de lumière sans noirceur. Il y a la passion, puis les émotions. Il y a la sérénité, puis la paix. Le chaos, puis l’ordre. »

Répéta Nash lors d’une leçon. Elle apprit que la vie n’était pas facile, qu’elle se méritait. Si dans sa jeune enfance, son maître était toujours avec elle à chaque instant, les années passantes, elle était de plus en plus libre de ses mouvements. Son maître disparaissait plusieurs jours avant de revenir, mais sans jamais la laisser sans une liste d’exercice à faire. Elle ne savait pas trop ce qu’il pouvait bien faire, est-ce que c’était un test ? Elle ne prenait comme cela en tout cas. Elle ne faisait que répéter des gestes effectués maintes et maintes fois. Elle était d’autant plus prudente lorsqu’elle se retrouvait seule. Elle restait dans les arbres, ne descendant que quand elle ne décelait aucun danger. Il ne fallait pas se blesser dans la jungle sinon c’était la mort entre la blessure et l’humidité de la jungle et le fait qu’elle ne pourrait se défendre. C'était dans ses seuls moments qu'elle pouvait réfléchir à sa situation, tout était calme, seuls les bruits de la jungle qui lui faisaient autrefois peur ne dérangeaient la quiétude. Elle savait qu’elle ne pourrait pas vivre seule dans la jungle, elle deviendrait folle sinon. Elle se demanda si elle aurait pu avoir une autre vie ? Elle savait ses responsabilités, elle allait pouvoir accomplir de grandes choses. C’était une satisfaction pour elle l’idée de pouvoir aider ou défendre ceux qui ne pourraient pas le faire. Elle respectait fortement son maître qu’elle trouvait si sage, avec tant de connaissances. Elle sentait qu’il était capable de faire des miracles, et bien entendu, elle était incapable de croire qu’il pouvait mourir un jour. Elle avait besoin de s’occuper l’esprit, elle se trouvait bien égoïste de penser à son besoin de compagnie, d’une certaine forme de jalousie. Elle savait parfaitement que d’autres enfants vivaient dans des villes bien tranquillement dans une maison où tout était accessible facilement, mais elle était destinée à bien plus qu’eux. Elle se lança alors dans un exercice de télékinésie avec un petit morceau de bois.

Nash apprit comment se synchroniser avec la force, comment s’en servir, sentir les choses autour d’elle. Soulever une pierre ou tout un tas de choses. Même comment pouvoir se défendre avec, car dans la jungle, personne ne vous voulait du bien. Cependant, elle devait très rapidement être capable de survivre, de se cacher, de se nourrir sans aide. Alto son maître était toujours là pour l'aider qu'elle le voyait ou non, mais c'était à la dure. Elle savait que son maître pouvait avoir besoin de compter sur elle dans des moments difficiles. Les entraînements à la force et à son utilisation concrète se faisaient alors tous les jours, les besoins faisant loi. Il fallait trouver de quoi manger, chasser, boire, trouver un endroit où dormir, faire du feu. Il fallait parfois se défendre contre des bêtes sans avoir guère le choix. Elle ne mangeait pas toujours à sa faim, mais elle ne se plaignait jamais. Dans l’ordre général, la vie était plutôt plaisante et agréable, du moins, elle avait cette impression-là. Elle n’avait pas l’impression de manquer de quoi que ce soit, c’était sa vie, elle était comme cela. Pour elle, c'était la normalité.

Son maître lui apprenait que l’on pouvait fort bien se laisser guider par ses sentiments, par son instinct, mais il fallait ne pas aller trop loin, toujours garder le contrôle. Elle devait savoir se maîtriser, se concentrer sur la force et la laisser la guider. Les Jedis étaient ceux qui devaient garantir un équilibre, une forme de justice dans la galaxie, même s’il expliquait que sa vision n’était pas nécessairement celles de tous les Jedis.

L'entraînement de Nash était surtout concentré sur le combat que sur l'histoire de la galaxie ou comment bien se comporter en société. Ce fut à l’âge de douze ans que son maître la guida vers un lieu étrange et chatoyant où la force était présente partout. C'était un ancien haut lieu de la force, depuis longtemps oublié et envahi par la végétation. Ce lieu n'était qu'une suite de pièces au mur à moitié écroulé, envahi d'arbres et de racines dont le sol était recouvert d'herbe et de mauvaises herbes. L'avant-poste dégageait une impression étrange, ce n'était pas un lieu où l'on venait de son plein gré. Il avait quelque chose qui ne donnait pas envie d’y entrer. Alto l'avait découvert par hasard lors d'une mission, mais s'était bien gardé de le mentionner. Il n'avait pas choisi cette planète au hasard pour la formation de sa jeune élève. Il l'emmena alors dans un ancien avant-poste Jedi laissé à l'abandon depuis des années voir des siècles, pour passer l'épreuve de la récolte. C’était un moment très important dans la vie d’un padawan, c’était la première étape pour la fabrication de son sabre laser, l’arme caractéristique des jedis.

Nash dut se frayer un chemin dans un très ancien avant-poste en ruine envahit des racines, de plantes et d'arbres formant une sorte de labyrinthe semi-naturel. Il y avait une odeur particulière, des présences invisibles qui semblaient comme la regarder et la juger. Elle dut alors suivre son chemin seul et se laisser guider par la force, son maître ne l'aiderait pas. C’était quelque chose qu’elle devait faire seule, une épreuve qui testerait la force physique et mentale de cette jeune fille. Son entraînement depuis ses cinq ans l'avait préparé pour cette épreuve. Elle avait l’impression que quelqu’un veillait toujours sur elle dans cet endroit dangereux, faites de bêtes sauvages dangereuses et parlantes comme des dieux irréels. À moins que ce ne fussent les esprits des morts qui tentaient de parler avec elle ? La Twi’lek avait le choix entre plusieurs chemins, elle se concentra sur la force pour se laisser guider. La présence oppressante était de plus en plus pesante, elle avait l’impression qu’une bête sauvage pouvait lui sauter dessus à chaque instant. Elle avait envie de partir d’ici, son instinct ou sa peur le lui criait. Ce n’était pas très sécuritaire, mais son maître lui avait expliqué qu’elle était ici pour trouver un objet important. Elle souffla grandement pour tenter de se calmer.

Armée d'une lance faite maison d’un fin et solide morceau de bois et d’une pierre aiguisée, La Twi’lek avança pas-à-pas agrippant ses mains dessus. Plus elle allait profondément dans le temple, plus elle sentait le danger omniprésent. Elle finit par arriver dans une grande salle où l’on pouvait voir une représentation de constellation sur les murs et le plafond, cela devait être un endroit vraiment magnifique dans le temps. Tout était envahi de racines et de plantes. Une puissante odeur de musque se dégageait de cet endroit, et elle put apercevoir deux gros félins qui semblaient très agressifs. Elle avait envie de fuir, ses jambes tremblaient tant elle avait peur, mais elle savait que c’était la bonne direction. Elle pourrait sans doute les attaquer, mais elle ne pensait pas en avoir la force et ce n’était guère justifié. Ces animaux ne lui avaient rien fait, c’était elle qui envahissait leur territoire. Elle soupira légèrement et elle entendit comme des voix résonnantes fantomatiques.

« Pourquoi n’attaques-tu pas ? Tu pourrais les prendre par surprise, cela serait plus facile … Oui, c’est ça, une bonne idée, vas y ! …. Que fais-tu donc ici en ces lieux oubliés de tous ? »

Nash répondit alors à voix basse se sentant un peu idiote d’avoir l’impression de parler toute seule, mais elle se sentait obligée de répondre quelque chose.

« Non ! Je n’attaquerai pas comme ça … Ces bêtes ne m’ont rien fait, je ne devrais même pas être là. Je suis ici pour passer une épreuve, je veux devenir une jedi. »

« Une jedi hein ? rien que cela ! ahahaha …. Pourquoi veux tu devenir une jedi ? …. Oui c’est vrai ! Pourquoi ? …. Et si tu ne veux pas te servir de ta lance, alors que comptes tu faire ? »

Continuèrent à demander une multitude de voix différentes. La jeune Twi’lek répondit à nouveau avec tout son cœur.

« Je veux devenir une jedi, par ce que j’en ai la possibilité, par ce que je peux faire des choses bien pour les gens que je rencontrerai. Je veux me rendre utile ! Je veux faire tout ce qui est nécessaire et que les autres ne font pas. Ma lance ne me sert à rien, je … tous les êtres vivants sont reliés entre eux et ne forment qu'un tout. »

Nash jeta alors à terre son arme qui l’encombrait. À cet instant, la plus grosse bête des deux se leva en grognant fortement. Elle avançait lentement d’une manière dominatrice en montrant ses crocs. Ces monstres qu'elle avait craints toute sa vie, ces bêtes tapis dans les ombres de la jungle. Le face à face semblait inévitable, et la pauvre gamine risquait de se faire dévorer. L’autre semblait rester dans le fond de la pièce, mais elle était tout aussi malveillante. La Twi’lek cessa de bouger en tendant ses mains en avant. Elle cherchait à se calmer, à se détendre, à lâcher prise comme lui avait appris son maître. Elle cherchait à rentrer en harmonie avec la force pour lui permettre de communiquer avec ces monstres. Elle ferma les yeux en se concentrant sur le sentiment de calme, de plénitude. Elle ne cherchait pas à les forcer à se calmer, ce n’était qu’une invitation. Elle cherchait à leur faire comprendre par une commination mentale qu’elle n’était que de passage. Petit à petit, les grognements et les griffes firent place au silence. Elle ouvrit lentement ses yeux et découvrit que le mâle était assis juste devant sa personne, il était calme et l’observait. La femelle plus loin semblait protéger trois petits gros chatons qui avaient encore l’innocence de la jeunesse. Elle les trouva si mignons qu'elle avait envie de les prendre dans ses bras, mais elle savait qu'elle devait garder sa concentration. Sans quoi, elle risquait de se faire dépecer sur place. Elle avança alors lentement essayant de garder son calme , le lien avec les félins géants. Elle put ainsi découvrir un ancien coffre-fort défoncé. À l'intérieur, elle put découvrir des documents papiers depuis longtemps illisibles, des objets qu'elle ne connaissait pas, mais surtout deux cristaux brillants qui semblaient comme l'appeler. Elle les prit et remercia les bêtes en faisant demi-tour. Elle se retira bien rapidement en sentant qu'elle avait été proche de craquer à un moment tant la pression mentale avait été puissante. Nash dut se rendre compte qu’elle était encore très très loin de se prétendre une jedi .

Avait-elle rêvé tout cela ou tout cela c’était vraiment produit ? Quelles avaient été donc ces voix ? Elle n’était pas bien certaine de les avoir vraiment entendus. Quoi qu'il en soit, Nash put sortir sans encombre de l’avant-poste et rejoindre son maître. Les pierres en elle-même ne servaient à rien. Pour gagner les deux cristaux servant à la fabrication de sabre laser, elle dut apprendre que se battre n’était pas toujours l’unique voie pour gagner, qu'il y avait toujours une autre voie que la violence. Qu’elle ne devait pas avoir peur, qu’elle devait simplement trouver la meilleure voie en toutes circonstances. Après cette épreuve forte en enseignement, son maître lui apprit alors à fabriquer un sabre laser. Il fut très étonné de la voir ressortir avec deux pierres. Nash imagina alors un sabre plus dans l’utilité que dans l’esthétisme, plus dans l’efficacité en toutes circonstances que gadgets. Elle fabriqua alors sous l’enseignement de son maître un sabre laser capable de générer deux lames, mais également de se séparer pour devenir deux sabres différents. Même si dans la conception, tout se passa plus ou moins bien, elle était incapable de s’en servir. Elle dut alors utiliser jusqu’à aujourd’hui qu’un seul côté de son sabre bleu seulement.

Peu après cet événement fort important dans la vie d’un Jedi, son maître semblait être de plus en plus malade, et la force ne semblait être plus capable de l’aider. Le savait-il depuis longtemps ? Est-ce que c’était cela qui avait poussé Alto à faire ce voyage ? Rien n’était moins certains. Cependant, il continuait coûte que coûte l'entraînement de sa jeune padawan. Il lui apprit alors le combat au sabre laser comme il pouvait, alors qu’il devenait de plus en plus faible avec le temps. Il réussit cependant à survivre plusieurs années avant de s'éteindre. Nash avait quinze ans, bien trop jeune pour réussir à vivre vraiment seule, à progresser dans la voie du Jedi sans personne pour l’épauler. Elle trouva parmi les affaires de son maître un enregistrement holographique, une sorte de testament. Cela lui expliqua qu’elle ne devait pas être triste de sa disparition, qu’elle ne serait jamais seule, qu’il serait toujours là. Il lui révéla alors qu'elle faisait partie d'un ordre Jedi, qu'elle devait trouver un moyen pour rejoindre Odéron et le temple Jedi. Que c’était sa meilleure chance pour devenir une bonne Jedi, mais qu’elle ne devait pas se laisser aveugler par les idées extrêmes et obtus de ceux qu’elle allait rencontrer. Elle écouta alors les derniers conseils de son maître qui la jugeait sans doute assez mature pour comprendre qu'elle devait se faire sa propre idée, découvrir, faire confiance à son instinct et faire les choses qu'il fallait et comme il le fallait, ainsi que son maître lui eût appris. Elle ne devait pas oublier qui elle était, ne pas se faire influencer par quiconque. Avec le testament, il y avait une somme d'argent, assez de crédits pour faire plusieurs voyages jusqu'à Odéron, siège de l’ordre des Jedis.

Ce fut ainsi alors à l'âge de quinze ans bien avancé que la petite-fille de Ryloth refit surface plus de dix ans après son enlèvement. Les jedis furent étonnés de la savoir vivante, la voir revenir ainsi comme si de rien n'était. Elle semblait avoir eu un moment difficile vu sa tenue, mais elle semblait être en pleine forme. Elle était armée d'un sabre laser et de connaissances sur la force. L’enquête incomplète de l’époque commençait à révéler une pièce du puzzle supplémentaire. Est-ce que la première disparition avait un rapport avec la seconde ? Pourquoi un maître comme Alto Mayli avait fait une telle chose ? Rien n'était moins certain, mais Nash fut accueilli finalement au temple d'Odéron, étant trop avancée pour la laisser simplement rentrer chez elle ou juste l'enfermer. Elle serait sans doute étroitement surveillée surtout dans la situation actuelle par des jedis très proches des idées de l’ordre. Les questions n'allaient pas tarder à pleuvoir sur cette jeune fille, qui n'avait guère tant de réponse à fournir ...

Mouton
Joueur

Messages : 3
Date d'inscription : 20/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Candidature de reroll - Nash

Message  Firegenbu le Mar 25 Sep - 16:07

Validée !

_________________
avatar
Firegenbu
Joueur

Messages : 31
Date d'inscription : 11/12/2013
Age : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum